Communiqué

Le BST publie son rapport d’enquête sur la collision mortelle avec le relief d’un aéronef d’entraînement près de l’aéroport de Calgary/Springbank (Alberta) en février 2017

Liens connexes (A17W0024)

Edmonton (Alberta), le 22 février 2018  – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada a publié son rapport d'enquête (A17W0024) sur la perte de maîtrise et la collision avec le relief d'un aéronef Tecnam P2006T, exploité par la Mount Royal University, près de l'aéroport de Calgary/Springbank (Alberta) en février 2017.

Le 13 février 2017, un aéronef Tecnam P2006T a décollé de l'aéroport de Calgary/Springbank (Alberta) pour effectuer un vol d'instruction. À bord, il y avait un instructeur de vol et un pilote qui suivait une formation au pilotage d'aéronef multimoteur. Ce dernier était également instructeur de vol à la Mount Royal University. Environ 30 minutes après le décollage, l'aéronef est sorti de la plage du vol contrôlé et a percuté le relief à 32 milles au nord-ouest de l'aéroport. L'aéronef a été détruit par l'incendie qui a suivi l'impact. Les deux occupants ont été mortellement blessés.

L'enquête a permis de déterminer que, pour des raisons inconnues, l'aéronef s'est trouvé dans une vrille durant un exercice de décrochage. L'instructeur et l'élève ont réussi à sortir l'aéronef de la vrille, mais à une altitude insuffisante pour sortir du piqué qui a suivi.

Les documents de formation au pilotage de la Mount Royal University indiquaient deux méthodes de sortie de décrochage : une pour un aéronef qui amorce un décrochage, et l'autre à la suite d'un décrochage. Toutefois, d'après les documents d'orientation de Transports Canada (TC) et de la Federal Aviation Administration des États-Unis, la réduction de l'angle d'attaque est la seule technique de sortie de décrochage à utiliser dans l'un ou l'autre de ces cas. De plus, TC a publié une circulaire d'information qui insiste sur l'importance de réduire l'angle d'attaque durant un décrochage ou une amorce de décrochage. Ces renseignements n'ont pas été inclus dans le guide de l'instructeur pour qualification sur multimoteur de TC. Si les unités de formation au pilotage n'insistent pas sur la plus importante réaction à un décrochage ou à une amorce de décrochage – la réduction de l'angle d'attaque –, une perte de maîtrise pourrait s'ensuivre.

Après cet événement, la Mount Royal University a pris plusieurs mesures de sécurité, notamment l'augmentation de l'altitude minimale à laquelle un aéronef doit sortir d'un décrochage, l'envoi d'une note de service au personnel instructeur pour clarifier les rôles de l'instructeur et de l'élève désignés lorsque deux instructeurs effectuent ensemble des vols d'entraînement du personnel, l'acquisition d'un type différent d'aéronef pour son programme d'entraînement multimoteur et la révision des procédures d'utilisation normalisées multimoteurs.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca

Date de modification :