Enquête sur la sécurité du transport ferroviaire R19H0021

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 8 avril 2020.

Table des matières

Collision entre du matériel roulant et un objet et blessure à un employé

VIA Rail Canada Inc.
Train no 62/52
Point milliaire 240,44, subdivision de Kingston
Brighton (Ontario)

Voir le rapport final

L'événement

Le , à 10 h 07, heure normale de l’Est, le train de voyageurs 62/52 de VIA Rail Canada Inc. circulait vers l’est à environ 95 mi/h sur la voie nord de la subdivision de Kingston avec 302 voyageurs à son bord, lorsqu’un freinage d’urgence provenant de la conduite générale s’est produit au point milliaire 240,8 près de Brighton (Ontario). Une inspection a permis de constater que le train était passé par-dessus du matériel d’entretien de la voie déposé entre les rails. Des selles de rail et du ballast ont été projetés, ont endommagé le train et ont heurté un véhicule rail-route du service Ingénierie de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) à proximité. L’équipe et les voyageurs du train n’ont pas subi de blessures, mais un employé à bord du véhicule rail-route a été grièvement blessé. Le réservoir de carburant de l’une des locomotives a été perforé et a rejeté quelque 1600 litres de carburant diesel.


Communications en matière de sécurité

Avis de sécurité

2019-03-25

Avis de sécurité ferroviaire – 03/19 : Contact entre des trains VIA et du matériel de voie déposé entre les rails en prévision de travaux d’entretien de la voie


Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2020-04-08

Une enquête du BST met en évidence les dangers posés par le matériel d’entretien de la voie laissé entre les rails pendant que des trains de passagers circulent
Lire le communiqué de presse



Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Glen Pilon

Glen Pilon s’est joint au BST en 2008 à titre d'enquêteur/coordinateur technique à l'Administration centrale du BST à Gatineau, au Québec. Au cours de sa carrière au BST, il a agi à titre d'enquêteur désigné dans le cadre de 4 enquêtes ferroviaires et à titre d'expert en opérations ferroviaires dans le cadre de nombreuses autres. Avant de se joindre au BST, M. Pilon a travaillé au Chemin de fer Ottawa Valley Railway (OVR) de 1996 à 2008 comme mécanicien de locomotive et gestionnaire de sécurité. Il a aussi travaillé au Chemin de fer Canadien Pacifique (CFCP) de 1987 à 1996 comme aiguilleur et chef de train.


Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 3. Dans le cadre de ces enquêtes, on analyse un petit nombre de problèmes de sécurité. Parfois, ces enquêtes donnent lieu à des recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: