Enquête sur la sécurité du transport aérien A15F0165

Mise à jour : Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 20 février 2017.

Table des matiéres

Passage dans une zone de forte turbulence

Air Canada
Boeing 777-333ER C-FRAM
85 nm ENE d'Anchorage (Alaska)

Voir le rapport final

L'événement

Le , le Boeing 777-333ER (immatriculé C-FRAM, numéro de série 35250) exploité par Air Canada effectuait le vol 088 (ACA088) depuis l'aéroport Shanghai/Pudong (Chine) à destination de l'aéroport international Lester B. Pearson de Toronto (Ontario). À 19 h 24, temps universel coordonné, soit 8 heures après le décollage, le vol ACA088 s'est trouvé dans une zone de forte turbulence au niveau de vol 330, à environ 85 milles marins à l'est-nord-est d'Anchorage (Alaska), aux États-Unis. Durant cet épisode de turbulence, 21 passagers ont été blessés; 1 passager a été grièvement blessé. L'ACA088 s'est dérouté vers l'aéroport international de Calgary (Alberta), où il a atterri environ 2 heures et 45 minutes plus tard. Les dommages causés à l'aéronef étaient limités aux aménagements de la cabine et à la défaillance d'un collier en V installé sur une gaine du système de conditionnement d'air no 2.

Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2017-02-20

Le BST rappelle aux passagers de boucler leur ceinture en vol après que de fortes turbulences aient fait 21 blessés en décembre 2015
Lire le communiqué de presse

Vidéo

2017-02-20

Bouclez votre ceinture de sécurité - La courte vidéo que voici décrit l'événement et montre, à l'intérieur d'une cabine d'aéronef générique, les effets des forces associées à de la forte turbulence sur les passagers qui ne portent pas leur ceinture de sécurité.

Avis de déploiement

2015-12-30

Le BST envoie une équipe d’enquêteurs à l’aéroport international de Calgary concernant l’atterrissage d’urgence d’un vol d’Air Canada

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie une équipe d'enquêteurs à l'aéroport international de Calgary (Alberta) concernant l'atterrissage d'urgence du vol d'Air Canada (ACA088). Le BST va recueillir des informations et évaluer l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Jonathan (Jon) Lee

Jonathan (Jon) Lee est directeur régional de l'Ouest pour le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) à Edmonton (Alberta). Enquêteur sur les accidents d'aéronefs depuis 13 ans, il a en outre dirigé le bureau pendant 8 de ces années. Il a pris part, en tant qu'enquêteur désigné ou de responsable en second, à 50 enquêtes au cours desquelles le BST a publié un rapport sur les causes et les facteurs contributifs de l'accident. M. Lee a eu la chance de soutenir le mandat du BST en participant à des enquêtes à l'étranger sur des incidents mettant en cause des produits aérospatiaux canadiens. La collaboration avec le NBST (États-Unis), l'ASC (Taiwan), l'AAIRB (Corée) et l'AAIB (Mongolie) ont permis à M. Lee de mieux mesurer l'importance du rôle du BST dans l'aviation mondiale.

Avant d'enquêter sur les accidents, M. Lee a accumulé de l'expérience dans l'industrie en tant que pilote au sein de divers types d'entreprises, des sociétés aériennes régionales au transport de marchandises transcontinental en passant par les évacuations sanitaires et la formation des pilotes. Il a piloté plus de 35 types d'avions et a cumulé 6500 heures de vol. Il détient toujours une licence de pilote de ligne en règle.


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 3. Dans le cadre de ces enquêtes, on analyse un petit nombre de problèmes de sécurité. Parfois, ces enquêtes donnent lieu à des recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: