Accidents à l'atterrissage et sorties de piste

Des accidents à l'atterrissage et des sorties de piste continuent de se produire aux aéroports canadiens.

Inscrit à la liste de surveillance le 16 août 2010

Contexte

Des millions d’atterrissages sont effectués chaque année sur les pistes du Canada. La pluie, la neige, la glace ou la neige fondante peuvent contaminer ces pistes et avoir une incidence sur la distance d’atterrissage. Les pilotes doivent calculer la distance d’atterrissage avant chaque atterrissage. Pour ce faire, ils doivent disposer de renseignements précis sur l’état de la surface des pistes. Toutefois, si ces renseignements ne sont pas disponibles, les calculs de la distance d’atterrissage peuvent être erronés et les aéronefs peuvent faire des sorties de piste.

Si un aéronef fait une sortie de piste, il est important qu’il dispose d’une aire de sécurité convenable au-delà de l’extrémité de piste. Par contre, ce n’est pas le cas à certains aéroports, et le terrain au-delà de l’extrémité de piste pourrait entraîner des dommages aux aéronefs ainsi que des blessures aux passagers et aux membres d’équipage. Cette aire de sécurité doit donc être suffisamment libre de tout obstacle et correctement nivelée.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a fait enquête sur un certain nombre d’accidents et d’incidents à l’atterrissage qui démontrent clairement la nécessité des renseignements sur l’état de la surface des pistes et des aires de sécurité1. De plus, depuis que le BST a inscrit ce problème à sa Liste de surveillance, le nombre annuel d’accidents de ce type n’a pas beaucoup diminué. En 2010, 12 accidents de ce type se sont produits. En 2011, on en a relevé 92. Entre‑temps, il n’y a toujours aucune exigence au Canada en matière de conformité aux normes internationales et aux pratiques recommandées relativement aux aires de sécurité d’extrémité de piste.

Solution

Lorsque les conditions météorologiques sont défavorables, les pilotes doivent recevoir des renseignements à jour et en temps opportun sur l'état de la surface des pistes. De plus, les aéroports doivent prolonger les aires de sécurité d'extrémité de piste ou mettre en place d'autres systèmes et structures permettant d'immobiliser en toute sécurité un avion qui effectue une sortie de piste.


Voir cette fiche de renseignements en version PDF
Voir la Liste de surveillance complète en format PDF

Problème de sécurité suivant


  1. Recommendation A07-06 (rapport d’enquête A05H0002); avis de sécurité aérienne A020014 et A020016 (rapport d’enquête A02A0038); lettres d’information sur la sécurité A060029 (rapport d’enquête A06P0036) et A07A0029 (rapport d’enquête A07A0029).
  2. Exemples d’enquêtes récentes du BST : A10A0032, A10H0004*, A12O0005*, A12W0004* and A11A0035*.

*Cette enquête est en cours et le rapport n'a pas encore été publié.