Avis de sécurité maritime n° 04/17

Surchauffe d'un accouplement hydrodynamique et incendie subséquent

Place du Centre
200, promenade du Portage
4e étage
Gatineau (Québec)
K1A 1K8

14 décembre 2017 M17C0220

Lettre adressée à Transports Canada

OBJET :

Avis de sécurité maritime no 04/17
Surchauffe d'un accouplement hydrodynamique et incendie subséquent

Le 15 septembre 2017, la défaillance de l'accouplement hydrodynamique tribord a causé un incendie dans le compartiment moteur du remorqueur Brochu, alors que 3 personnes se trouvaient à bord. Le remorqueur a utilisé son moteur bâbord pour retourner à son poste d'amarrage, où l'incendie a pu être éteint par les pompiers et l'équipage. Aucune blessure ni pollution n'a été rapportée, mais l'incendie a causé des dommages importants au remorqueur. L'enquête du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) sur cet événement est en cours.

Le remorqueur est équipé de deux propulseurs cycloïdaux raccordés aux deux moteurs principaux par deux accouplements hydrodynamiques. Chaque accouplement est muni d'un thermocontact mécanique déclenchant une alarme visuelle et sonore qui alerte l'opérateur en cas de surchauffe. L'accouplement hydrodynamique comporte également 3 bouchons fusibles qui fondent lorsque la température maximale prédéfinie est atteinte. L'huile dans l'accouplement peut ainsi s'écouler, ce qui coupe toute transmission de puissance et prévient l'accumulation de pression excessive à l'intérieur de l'accouplement.

Le jour de l'événement, le remorqueur Brochu et un navire jumeau, le Vachon, prêtaient assistance à un vraquier chargé à pleine capacité quittant le port à marée basse. Lorsque la poupe du vraquier a touché le fond, le remorqueur situé a l'arrière de celui-ci s'est mis à tirer à puissance maximale. Peu après, l'alarme de température élevée de l'accouplement tribord a sonné dans la timonerie du remorqueur. Ce dernier a continué à tirer à puissance maximale, faisant ainsi élever la température interne de l'accouplement, ce qui a fait fondre les bouchons fusibles et l'huile s'est répendue dans l'espace machines. L'huile surchauffée s'est vaporisée et a pris feu au contact d'une source de chaleur (possiblement le collecteur d'échappement du moteur, ou une étincelle provenant  du générateur situé à proximité).

Après l'accident, l'examen du Brochu par le BST a révélé que les conditions non sécuritaires suivantes pouvaient mettre en danger la santé et la sécurité de l'équipage et nuire au fonctionnement de la machinerie du remorqueur, rendant ce dernier vulnérable à des dommages importants en cas de défaillance d'un accouplement :

  • Le moteur a été maintenu à puissance maximale après que l'alarme de haute température de l'accouplement a sonné;
  • L'équipage ne connaissait pas la signification de l'alarme et n'avait reçu aucune formation particulière sur la marche à suivre dans de telles circonstances;
  • La température normale de fonctionnement de l'accouplement, qui est la principale indication de son bon état, n'était pas surveillée par un système de surveillance de température en continu ou a l'aide d'un moyen manuel.

L'enquête en cours a déterminé qu'au moins 798 navires dans le monde pourraient avoir  une installation similaire.

Ces renseignements vous sont communiqués afin que vous puissiez prendre les mesures que vous jugerez nécessaires dans les circonstances. Le BST vous saurait gré de bien vouloir l'informer des mesures mises en places, le cas échéant. De plus, un enquêteur pourrait faire un suivi avec vous ultérieurement.

Très cordialement,


Marc-André Poisson
Directeur des enquêtes maritimes
Cc:
Ministère de la Défense nationale
National Transportation Safety Board
Lloyd's Register, Marine
American Bureau of Shipping
Océan
Halifax Transit, Ferry service
Atlantic Towing Ltd.
Newfoundland Transshipment Ltd.
Coastal Transport Limited
Waterbridge Ferries Inc.
Northumberland Ferries Ltd.
Canada Govt Transnova Scotia

Renseignements de base

No d'événement du BST : M17C0220

Personnes-ressources du BST :

M. Luc Charbonneau
Enquêteur principal régional, Ingénierie
Bureau de la sécurité des transports du Canada, Région centrale

Mme Line Laroche
Gestionnaire régionale
Bureau de la sécurité des transports du Canada, Région centrale

Date de modification: