Communiqué de presse

Une collision de trains près de Dunmore, en Alberta, en 2013 souligne la nécessité d'agir par rapport aux enjeux de la Liste de surveillance

Calgary (Alberta), le 16 décembre 2014 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (R13C0049) sur la collision entre deux trains du Canadien Pacifique (CP) juste à l'est de Dunmore, en Alberta, en mai 2013. Cet accident fait ressortir le besoin de donner suite à deux des enjeux sur la Liste de surveillance du BST : le respect des indications des signaux ferroviaires ainsi que les enregistreurs vidéo et de conversations à bord.

Le 18 mai 2013, vers 13 h 30 (heure avancée des Rocheuses), un train du CP circulant vers l'ouest dans la subdivision de Maple Creek à l'approche de Dunmore, en Alberta, a franchi un signal d'arrêt et a heurté le côté d'un autre train du CP qui quittait Dunmore en direction est. Deux locomotives et 4 wagons ont déraillé; plusieurs autres wagons ont été endommagés, mais il n'y a eu aucun dommage à l'environnement. Un chef de train a été légèrement blessé.

L'enquête a établi que l'attention des membres de l'équipe du train qui roulait vers l'ouest avait probablement été détournée de la tâche d'établir une interprétation commune des signaux latéraux par les exigences d'autres tâches d'exploitation. L'équipe a conduit le train comme si la voie était libre. Puisque ces événements continuent de se produire, le BST a demandé la mise en place d'autres moyens de défense physiques afin que les indications des signaux ferroviaires relativement à la vitesse ou à la zone de circulation soient reconnues et suivies de façon uniforme.

L'enquête a également conclu que tant que les locomotives de tête ne seront pas munies d'enregistreurs vidéo et d'enregistreurs de conversations à bord, il y a risque que des renseignements précieux ne soient toujours pas disponibles aux enquêteurs. Les données objectives sont cruciales pour les enquêteurs afin de comprendre la chronologie des faits menant à un accident et de cerner les problèmes opérationnels ainsi que les facteurs humains. C'est pourquoi le BST a demandé au secteur du rail de s'assurer d'enregistrer les communications à l'intérieur de la cabine des locomotives et s'est engagé à collaborer avec Transports Canada et le secteur pour éliminer les obstacles législatifs qui empêchent l'installation de ces dispositifs.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca