Communiqué

Un nombre insuffisant de freins serrés sur des wagons garés sur une voie d'évitement a entraîné une collision ferroviaire en janvier 2012 près de Hanlon, en Alberta

Gatineau (Québec), le 24 avril 2013 – Le rapport d'enquête (R12E0004) publié aujourd'hui par le Bureau de la sécurité des transports du Canada sur la collision en voie principale entre 13 wagons de charbon chargés à la dérive et un train immobilisé indique que la cause principale de l'accident survenu en janvier 2012 près de Hanlon (Alberta) est l'utilisation inadéquate de freins à main sur les wagons de charbon chargés.

Le 18 janvier 2012, à 12 h 12, heure normale des Rocheuses (HNR), 13 wagons de charbon chargés, qui avaient été garés sur une voie d'évitement, sont partis à la dérive en direction nord avant d'entrer en collision avec un train immobilisé au point milliaire 44,5 de la subdivision Grande Cache. Neuf des 13 wagons et les 3 locomotives de tête du train ont déraillé. Deux membres de l'équipe ont été légèrement blessés et traités sur place alors que le troisième membre de l'équipe a été grièvement blessé et transporté par avion à un hôpital de Hinton (Alberta). Environ 2800 litres de carburant et 740 tonnes de charbon ont été déversés. Un tronçon d'environ 250 pieds de voie a été endommagé.

L'enquête a conclu qu'un seul frein à main avait été serré pour immobiliser les wagons de charbon (plutôt que deux, tel que requis) et que la façon dont la vérification de l'efficacité de freinage avait été effectuée était inadéquate. Le nombre de freins à main serrés sur les wagons garés était insuffisant pour que ces wagons demeurent immobilisés. Lorsque les freins à air se sont vidés de leur air, les wagons sont partis à la dérive.

Après l'accident, le Canadien National (CN) a révisé ses instructions d'exploitation pour doubler le nombre de freins à main que l'on doit désormais serrer sur la subdivision Grande Cache, et a installé des dérailleurs spéciaux sur la voie d'évitement de Hanlon pour empêcher que des wagons partent accidentellement à la dérive et entrent sur la voie principale.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca