Communiqués

BST no R02/2010

LE BST SOULIGNE LA PRÉSENCE DE DÉFAUTS DE CONCEPTION SUITE À UNE COLLISION MORTELLE IMPLIQUANT UN TRAIN

Gatineau (Québec) le 9 septembre 2010 - Soulignant la présence d'un certain nombre de défauts de conception au passage à niveau public de Dorman Road, le Bureau de la sécurité des transports a publié aujourd'hui son rapport d'enquête concernant une collision mortelle survenue en 2009 entre un véhicule et un train de passagers à Nanaimo en Colombie Britannique.

L'accident est survenu lorsqu'un véhicule transportant trois membres d'une même famille s'est arrêté sur le passage à niveau de Dorman Road juste après avoir quitté la route 19A, route nord sud principale de la ville. Le véhicule a alors été percuté par un train de passagers de VIA Rail roulant en direction sud. Deux des occupants du véhicule ont perdu la vie lors de la collision et un troisième a été gravement blessé. Ni les deux membres d'équipage du train ni les 37 passagers n'ont été blessés.

Selon les enquêteurs, les dispositifs d'avertissement automatiques du passage à niveau fonctionnaient lors de l'accident. Cependant, le conducteur du véhicule n'a probablement pas remarqué les feux clignotants ou entendu la cloche d'avertissement avant d'être à 14 mètres du passage à niveau, distance insuffisante pour arrêter en toute sécurité le véhicule.

Selon Peter Hickli, l'enquêteur désigné du BST, on ne construirait pas ce passage à niveau de cette façon de nos jours. Toujours selon Peter Hickli, les passages à niveau comme celui de Dorman Road ont été conçus pour répondre aux normes en vigueur à l'époque de leur construction, normes beaucoup moins strictes qu'aujourd'hui. Le BST remarque que les passages à niveau d'aujourd'hui sont plus évolués et offrent maintenant aux véhicules une plus grande distance pour s'arrêter, ainsi que de meilleurs signaux d'approche pour les conducteurs et de meilleures lignes de visibilité.

Le fait que le passage à niveau soit situé à côté d'une route achalandée à quatre voies augmente les risques, même si la voie ferrée est peu utilisée avec une moyenne de seulement deux ou trois trains par jour. Cela signifie que les conducteurs qui quittent la route 19A pour s'engager sur Dorman Road se retrouvent très rapidement au milieu d'un passage à niveau.

Selon Peter Hickli, le fait de souligner ces problèmes de sécurité est un pas dans la bonne direction, mais Southern Railway of Vancouver Island, la BC Safety Authority et la ville de Nanaimo devront travailler de concert pour rendre ce passage à niveau plus sécuritaire. Nous devons apprendre de ce qui s'est produit et prendre des mesures pour diminuer les risques qu'une telle tragédie se reproduise.

Le rapport est diffusé seulement quelques mois après que le BST ait publié une liste de surveillance hautement publicisée qui a attiré l'attention sur le problème des collisions entre les véhicules et les trains de passagers dans les couloirs ferroviaires achalandés. Selon Peter Hickli, bien que la subdivision Victoria ne soit pas un couloir ferroviaire achalandé, le fait demeure qu'elle bénéficierait aussi des mesures recommandées dans la liste de surveillance du BST. Afin de diminuer les risques de collision aux passages à niveau, la liste de surveillance souligne la nécessité d'améliorer la conception des passages à niveau, les signaux d'approche pour les conducteurs et les évaluations de sécurité.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca