Communiqué de presse

Des problèmes de gouverne ont contribué à l’échouement du pétrolier-chimiquier Halit Bey près de Grondines (Québec) en avril 2014

Québec (Québec), le 11 mai 2015 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (M14C0045) sur l'échouement, le 22 avril 2014, du pétrolier-chimiquier Halit Bey près de Grondines (Québec). Le navire remontait le fleuve Saint-Laurent, sous la conduite d'un pilote, lorsque la perte de la commande de l'appareil à gouverner est survenue. Le navire a dévié à bâbord, a quitté le chenal de navigation, puis s'est échoué sur la rive sud du fleuve près de Grondines (Québec) à 4 h 16, heure avancée de l'Est. Il n'y a eu ni dommage, ni blessure, ni pollution. Le navire a été renfloué par la suite à l'aide de deux remorqueurs.

L'enquête a déterminé que la perte de la commande de l'appareil à gouverner au moyen de la roue de gouvernail a probablement été causée par le déplacement accidentel d'une manette de commande non protégée, ce qui a déclenché la fonction et l'alarme de surpassement du pilote automatique. Les membres de l'équipage à la passerelle ne connaissaient pas assez bien les caractéristiques du dispositif de commande de l'appareil à gouverner du Halit Bey, et ne savaient pas comment en reprendre la maîtrise après le déclenchement de l'alarme de surpassement du pilote automatique. Après la perte de la commande de l'appareil à gouverner, le navire a viré vers la rive. L'équipage a tenté de réduire la vitesse et de déployer les ancres, mais n'est pas parvenu à empêcher le navire de s'échouer.

Le 29 mai 2014, le BST a envoyé aux propriétaires du navire l'avis de sécurité maritime (ASM) 05/14, qui portait sur les problèmes liés à la configuration des commandes de l'appareil à gouverner et à la familiarisation des membres de l'équipage avec le dispositif de commande de l'appareil à gouverner du Halit Bey.

À la suite de l'échouement, des procédures complètes de transferts d'urgence de la commande de l'appareil à gouverner ont été affichées sur la passerelle du Halit Bey. Ces procédures tiennent compte de la particularité du dispositif de commande de l'appareil à gouverner qui pourrait être mis hors service advenant le déclenchement de la fonction de surpassement du pilote automatique.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca