Communiqué

Des pratiques dangereuses ont fait que des pêcheurs sont restés coincés pendant neuf jours au large de la côte de la Colombie-Britannique en mai 2012

Gatineau (Québec), le 6 juin 2013 — Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a aujourd'hui publié son rapport d'enquête (M12W0062) sur le petit bateau de pêche Pacific Siren, qui a chaviré, puis sombré au large de l'île Banks, en Colombie-Britannique, en mai 2012.

Le 7 mai 2012, trois pêcheurs ont pris le large à bord du bateau de pêche Pacific Siren pour commencer la saison de pêche à la crevette. Deux jours plus tard, l'équipage faisait route vers le passage de Cumshewa, dans Haida Gwaii, lorsque de forts vents ont entraîné un mouvement de roulis et l'entrée d'eau dans le bateau, en partie à cause de l'équipement lourd installé trop haut sur le pont. Pour contrer le mouvement de roulis, l'équipage a déployé les stabilisateurs à paravane. La force de dragage des paravanes n'a fait qu'augmenter le poids des superstructures du bâtiment.

Une forte houle et une rafale simultanées ont incliné le bateau encore plus sur le côté, et celui-ci a embarqué encore plus d'eau. La force du vent, jumelée à l'eau embarquée, aux paravanes déployés et au déplacement du centre de gravité, a fait chavirer le bateau, qui a sombré durant la soirée du 9 mai 2012. Après avoir passé environ 20 heures en mer dans le canot pneumatique, l'équipage a atteint l'île Banks, où il a été secouru neuf jours plus tard par la Garde côtière canadienne.

Lors des accidents comme celui du Pacific Siren, les effets cumulatifs de pratiques dangereuses, de facteurs environnementaux et de conditions de travail coïncident de manière à créer les conditions propices pour qu'un accident se produise. Le BST a déterminé que dans le secteur de la pêche, il y a 10 enjeux complexes et interreliés qui influent sur la sécurité, dont six étaient en cause dans cet accident. Pour garantir un cadre de travail plus sûr pour les pêcheurs, leur équipage et leur bateau, les leaders de l'industrie de la pêche doivent collaborer pour favoriser une culture où la sécurité est la préoccupation dominante.

La Pacific Prawn Fishermen's Association et Fish Safe BC ont depuis élaboré un code de pratiques exemplaires pour cette industrie.

La sécurité des bateaux de pêche figure sur la Liste de surveillance du BST, qui cerne les enjeux qui posent les plus grands risques aux Canadiens et à notre système de transport. Visionnez la vidéo pour en savoir plus.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca