Communiqués

BST no M01/2010

LE BST ENTREPREND UNE ENQUÊTE CANADIENNE SUR LE NAUFRAGE DU VOILIER CONCORDIA AU LARGE DE LA CÔTE DU BRÉSIL LE 17 FÉVRIER 2010


Gatineau (Québec) le 3 mars 2010 - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a décidé de mener une enquête de sécurité (M10F0003) sur le chavirement et naufrage du voilier Concordia au large de la côte du Brésil le 17 février 2010.

Le voilier Concordia est immatriculé comme un yacht-école à voile et exploité comme une « salle de classe flottante ». Il appartient à des intérêts canadiens et est exploité à partir du port de Lunenburg (Nouvelle-Écosse). Soixante-quatre élèves du secondaire et membres d'équipage, dont 43 Canadiens, étaient à bord du bateau lorsqu'il a chaviré et fait naufrage pour des raisons qui sont encore inconnues. La Barbade, l'État du pavillon du voilier Concordia, a ouvert une enquête.

Depuis l'accident, le BST a recueilli des renseignements, conformément à ses propres procédures, afin d'évaluer l'événement. Maintenant qu'il a recueilli suffisamment de renseignements pour terminer son évaluation, le BST a décidé de mener une enquête parallèle sur cet accident, enquête indépendante de celle menée par la Barbade. Le BST a pris la décision de mener une enquête parce que la portée et la méthodologie utilisées pour découvrir les causes et les facteurs contributifs seront probablement différentes de celles de l'autorité de la Barbade. Entre-temps, selon les dispositions des conventions internationales, le BST s'engage toujours à aider l'autorité de la Barbade dans son enquête.

Le 17 février 2010, vers 14 h 22, heure locale, le voilier Concordia a chaviré et fait naufrage au large de la côte du Brésil; les 64 passagers et membres d'équipage ont été sauvés 40 heures plus tard par un navire de commerce. Ils ont ensuite été transbordés dans des hélicoptères de sauvetage de la Marine brésilienne.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca