Communiqué

Liens connexes (A16W0092)

La mauvaise identification de la piste dans des conditions de visibilité réduite a contribué au risque de collision avec le relief d’un aéronef de WestJet à Sint Maarten, en mars 2017

Gatineau (Québec), le 4 juin 2018 – Dans son rapport d'enquête (A17F0052) publié aujourd'hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a déterminé que des conditions météorologiques inattendues au cours de l'approche finale, la perceptibilité réduite de la piste et la surveillance inadéquate de la trajectoire de vol ont mené à un risque de collision avec le relief.

Le 7 mars 2017, un Boeing 737-800 exploité par WestJet effectuait le vol 2652 entre l'aéroport international Lester B. Pearson (CYYZ) de Toronto, en Ontario, et l'aéroport international Princess Juliana (TNCM) à Sint Maarten. Il y avait à bord 158 passagers et six membres d'équipage. L'aéronef a traversé une forte averse de pluie peu de temps après avoir franchi le point de cheminement MAPON (point d'approche interrompue). L'équipage de conduite a amorcé une approche interrompue à 0,30 mille marin du seuil de piste, à une altitude de 40 pieds au-dessus de la surface de l'eau. Après que la visibilité se soit améliorée, l'équipage de conduite a effectué une seconde approche et a atterri sans incident.

L'enquête a établi que le balisage lumineux de piste et le système de guidage visuel (PAPI) avaient été réglés à une faible intensité durant l'averse, ce qui avait entravé la visibilité de l'équipage de conduite de l'environnement aéroportuaire. La pluie et le réglage à faible intensité du balisage lumineux de piste ont limité les références visuelles dont pouvait se servir l'équipage de conduite pour reconnaître correctement la piste, jusqu'à ce que l'aéronef sorte de l'averse de pluie et que la visibilité se soit abruptement améliorée.

La perte de visibilité soudaine et inattendue au cours de l'approche finale a augmenté la charge de travail visuelle de l'équipage de conduite, ce qui a mené à une surveillance inadéquate de l'altitude. Ce n'est qu'après le déclenchement de l'alerte du système d'avertissement de proximité du sol amélioré que l'équipage de conduite a remarqué que l'aéronef était passé sous l'angle de descente normal vers le seuil de piste.

Après l'événement, WestJet a créé un plan de mesures correctives comportant des renseignements à l'intention des pilotes sur les menaces et les défis qui peuvent se présenter pour les décollages et les atterrissages à l'aéroport international Princess Juliana (TNCM). WestJet a aussi révisé son document de qualification de route et d'aérodrome pour l'aéroport TNCM et y a ajouté des renseignements. De plus, des directives sur la gestion du balisage lumineux d'aérodrome seront ajoutées au manuel d'exploitation des Services de la circulation aérienne de l'aéroport TNCM d'ici le mois de septembre 2018.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca

Date de modification :