Communiqué de presse

Une fissure de fatigue non détectée dans un train d’atterrissage a mené à la sortie de piste d’un aéronef à Alma, au Québec, en janvier 2014

Dorval (Québec), le 26 mars 2015 – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd’hui son rapport d’enquête (A14Q0011) sur la sortie de piste d’un Piper Malibu Mirage à Alma (Québec).

Le 23 janvier 2014, un Piper Malibu Mirage sous immatriculation privée décolle de l'aéroport international de Montréal (Mirabel) à destination d'Alma, au Québec, avec un pilote et un passager à bord. Le vol se déroule sans incident jusqu'à l'atterrissage quand, au toucher de la roue avant sur la piste, il y a perte de maîtrise en direction. L'aéronef bifurque à gauche et quitte la surface de la piste 400 pieds plus loin. L'aéronef s'immobilise à environ 100 pieds du bord de la piste, dans un banc de neige compact. Il n'y a pas eu de blessés. L'aéronef a été lourdement endommagé.

Durant l'approche, lorsque le pilote a commandé la sortie du train, il a observé une indication dans le poste de pilotage selon laquelle les trois trains étaient sortis et verrouillés. Toutefois, le train avant n'était pas complètement abaissé ni verrouillé, et le pilote, qui ignorait cet état, a poursuivi l'atterrissage. Cet accident est le résultat d'une défaillance d'équipement. La pièce en cause était un composant du train d'atterrissage sur le support moteur. Elle a empêché le train d'atterrissage avant de sortir complètement vers l'avant.

L'enquête a révélé que la ferrure d'attache droite du train avant au support moteur s'était fracturée principalement en raison d'une surcharge liée à une fissure de fatigue pré-existante. Les critères d'inspection exigeaient un examen après 740 heures de vol; toutefois, une telle fissure peut se manifester avant la date d'inspection prévue. Le 5 juin 2014, Piper Aircraft a publié le Bulletin de service nº 1103E pour changer la période d'inspection à 200 heures. L'enquête a noté que si les exploitants privés au Canada ne sont pas tenus de se conformer aux exigences prescrites dans le Bulletin de service nº 1103E, il y a un risque réel que des fissures de fatigue ne soient pas détectées à temps pour prévenir la récurrence d'un tel événement.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca