Communiqué de presse

Des manœuvres inadéquates des commandes ont provoqué la désintégration en vol d’un hélicoptère Robinson R44 au-dessus de Fox Creek (Alberta) en janvier 2013

Edmonton (Alberta), le 4 juillet 2014 – Dans son rapport d'enquête (A13W0009) publié aujourd’hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) conclut qu’un hélicoptère Robinson R44 s’est désintégré en vol au-dessus de Fox Creek, en Alberta, le 27 janvier 2013 en raison de manœuvres inadéquates des commandes, qui ont fait en sorte que les pales du rotor principal ont heurté le fuselage.

L’hélicoptère Robinson R44 de Gemini Helicopters servait à la surveillance des chantiers de forage au sud-ouest de Fox Creek (Alberta) pour une société pétrolière locale. Après s’être rendu à plusieurs chantiers de forage, l’hélicoptère a volé sans autorisation jusqu’à une barrière de sécurité sur une route, y a pris un passager, puis est allé à une installation de compression et enfin à une cabane isolée. Environ 50 minutes plus tard, l’hélicoptère est parti de la cabane pour revenir à la barrière de sécurité y déposer son passager. Il est reparti peu après, et l’on a observé qu’il volait dangereusement pendant le départ. Il s’est désintégré en vol au-dessus d’une zone boisée 5 minutes plus tard. Le pilote a subi des blessures mortelles.

L’enquête a révélé que les facultés du pilote étaient affaiblies par l’alcool. Il a manœuvré les commandes de telle sorte que les pales du rotor principal ont heurté la cabine de l’hélicoptère, ce qui a entraîné la désintégration en vol. D’autre part, il s’est écoulé près de 2 heures entre l’accident et le signalement de la disparition de l’appareil. Les procédures de suivi des vols de l’entreprise n’avaient pas été respectées, entre autres raisons parce que le préposé au suivi des vols n’avait pas reçu une formation adéquate. Lorsque la disparition de l’avion a été signalée, la technologie de suivi des vols utilisée par l’entreprise a aidé à retrouver le site de l’accident, étant donné que la radiobalise de repérage d’urgence (ELT) diffusait son signal sur une mauvaise fréquence en raison d’une défaillance interne.

Par suite de cet incident, le fabricant de l’ELT a fabriqué une plaque de montage améliorée afin de réduire la probabilité que l’ELT soit endommagée en cas d’accident. Gemini Helicopters a amélioré ses procédures de suivi des vols et mis au point un outil d’évaluation des risques des vols quotidiens utilisé par les services d’exploitation et de régulation des vols. De plus, un membre de l’équipe de gestion autorise quotidiennement chaque vol de chaque aéronef.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca