Communiqué de presse

Une approche non stabilisée et une technique de freinage inadéquate lors d'une forte averse ont causé la sortie de piste à l'aéroport d'Ottawa en septembre 2011

Gatineau (Québec), le 27 mars 2014 – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (A11H0003) sur la sortie de piste, le 4 septembre 2011, du vol United Express 3363 assuré par Trans States Airlines, à l'aéroport international Macdonald-Cartier d'Ottawa.

L’appareil Embraer 145, parti de Chicago à destination d’Ottawa avec 44 passagers et 3 membres d’équipage à bord, atterrit sur la piste 32 sous une forte pluie. Peu après le toucher des roues, l’avion dérape et glisse du côté gauche de la piste, à environ 7 500 pieds du seuil. Au moment de la sortie de piste, les deux trains d’atterrissage principaux s’affaissent, endommageant l’aile et provoquant une fuite de carburant. Tous les occupants de l’appareil sont évacués en toute sécurité et il n’y a aucun incendie.

L’enquête a établi que la vitesse de l’avion pendant l’approche finale était supérieure aux critères d’approche stabilisée de l’entreprise. Malgré cela, l’équipage n’a pas remis les gaz comme il est d’usage en cas de dépassement des limites de vitesse aérodynamique d’approche. Juste avant d’atterrir, l’équipage a mis les gaz, ce qui a amené l’appareil à se poser à 3 000 pieds après le seuil. Il a alors fait de l’aquaplanage sur la piste mouillée en raison de la vitesse d’atterrissage plus élevée, de l’atterrissage en douceur et de l’utilisation du frein de stationnement et de secours qui a désactivé le dispositif antipatinage et prolongé le dérapage. À cause de l’hydroplanage, l’équipage a perdu la maîtrise en direction et l’avion a glissé du côté gauche de la piste.

À la suite de cet incident, l’Administration de l’aéroport international d’Ottawa s’est procuré deux abris d’urgence à déploiement rapide pour offrir un refuge temporaire contre les intempéries en cas d’évacuation d’urgence. Elle a également l’intention d’entreprendre une réfection complète de la surface de la piste 14/32, incluant le rainurage du revêtement de la piste et l’établissement d’une aire de sécurité d’extrémité de piste de 300 mètres, comme cela avait été fait en 2012-2013 pour la piste 07/25. L’avionneur Embraer a quant à lui révisé le manuel d’entretien de l’E145 afin de clarifier et d’uniformiser les renseignements sur le système de freinage.

Les accidents à l’atterrissage et les dépassements de piste figurent parmi les enjeux de la Liste de surveillance du BST. Regardez la vidéo!


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca