Communiqué de presse

Le BST examinera les risques associés aux activités de taxi aérien

Gatineau (Québec), le 19 novembre 2014 – Dans une allocution prononcée hier à l’Association du transport aérien du Canada, Kathy Fox, présidente du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), a annoncé que le BST mènera une enquête approfondie sur les questions de sécurité portant sur les risques qui persistent dans les activités de taxi aérien partout au Canada. Cette enquête commencera au début de 2015.

« Dans le secteur de l'aviation, les activités de taxi aérien ont fait 175 morts au cours des 10 dernières années, ce qui représente 65 % de toutes les pertes de vies en aviation commerciale, et nous devons déterminer pourquoi il en est ainsi, a dit Mme Fox. Nous allons analyser les données historiques et les études de cas de certains accidents au Canada, ainsi que d'événements survenus dans d'autres pays. Au cours des mois à venir, nous allons en outre solliciter la participation du secteur, de l'organisme de réglementation et d'autres intervenants afin de comprendre parfaitement les enjeux dans les activités de taxi aérien. »

L'exploitation d'un taxi aérien, soit la sous-partie 703 du Règlement de l'aviation canadien (RAC), fait référence aux avions monomoteurs ou multimoteurs (autres que ceux à turboréacteur) d'une masse maximale homologuée au décollage de 19 000 livres ou moins et dont la configuration prévoit au plus neuf sièges, sans compter les sièges pilotes. Au cours des 10 dernières années, le BST a souligné à maintes reprises les enjeux de sécurité cruciaux qui contribuent aux accidents. Ces conclusions comprennent des enjeux récurrents, comme l'analyse inappropriée des risques liés aux activités d'exploitation, les adaptations effectuées par des membres d'équipage aux procédures d'exploitation normalisées, la prise de décisions par les pilotes, ainsi que les lacunes en matière de contrôle opérationnel, en particulier lorsque les pilotes assurent eux-mêmes la régulation des vols.

Une enquête sur les questions de sécurité (également appelée enquête de catégorie 4) a une portée plus large et comprend l'examen de plusieurs événements en vue de cerner les enjeux de sécurité sous-jacents; le Bureau peut ensuite faire des recommandations pour corriger les lacunes systémiques qu'il a relevées. Le BST communiquera ses conclusions une fois son enquête terminée.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca