Communiqué de presse

De nombreux éléments ont contribué à une sortie en bout de piste à l'aéroport international de St. John's, en juillet 2011

Gatineau (Québec), le 28 janvier 2013 – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (A11A0035) sur la sortie en bout de piste, le 16 juillet 2011, d'un aéronef cargo Boeing 727 exploité par Kelowna Flightcraft, à l'aéroport international de St. John's, à Terre-Neuve-et-Labrador. L'incident n'a fait aucun blessé parmi les trois membres d'équipage à bord, et l'aéronef n'a été que légèrement endommagé.

Les enquêteurs du BST ont conclu que l'avion s'était posé à une vitesse plus élevée que la normale, et près de 2000 pieds au-delà de la zone de toucher des roues. Ainsi, l'aéronef disposait d'une distance de piste moins longue afin de s'immobiliser.  L'effet jumelé des pneus usés et de la piste mouillée a entraîné l'aquaplanage de l'aéronef durant le freinage, causant une perte de maîtrise en direction et la sortie de piste.

Cet accident illustre pourquoi le problème des sorties de piste figure sur la Liste de surveillance du BST, et pourquoi on doit prendre des mesures pour prévenir tout autre événement de ce genre. Les pilotes doivent recevoir en temps opportun des rapports sur l'état de la surface des pistes pour préparer leur atterrissage en toute sécurité. Lorsque survient une sortie de piste, des aires de dépassement de pistes plus longues ou encore des systèmes et structures perfectionnés conçus pour immobiliser les aéronefs, peuvent prévenir les blessures humaines et les dommages aux aéronefs.

Au moment de l'accident, les normes concernant les rapports d'état de la surface de la piste ne comprenaient pas de directives claires quant aux conditions pluvieuses ou aux pistes mouillées. L'enquête a conclu que certains employés de la société aérienne ne savaient pas quelles étaient leurs obligations en matière de signalement des problèmes, dans le cadre du système de gestion de la sécurité (SGS) — élément qui figure également sur la Liste de surveillance du BST. Même s'ils avaient reçu une formation sur le SGS et les exigences en matière de signalement de dangers, celle-ci n'offrait aucune indication précise sur les dangers qui doivent faire l'objet d'un rapport. Si tous les employés ne comprennent pas entièrement leurs obligations en matière de signalement de dangers, certains problèmes de sécurité peuvent passer inaperçus et risquent donc de ne pas être réduits.

Depuis cet accident, Kelowna Flightcraft a amélioré la formation qu'elle offre à ses pilotes concernant les distances d'atterrissage, le freinage, les pistes mouillées et contaminées, et les atterrissages par vents de travers. L'administration de l'aéroport international de St. John's a mis en œuvre un programme plus étendu d'essais de frottement sur piste afin de mieux comprendre l'état général des pistes de cet aéroport lorsqu'elles sont mouillées.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca