Communiqué de presse

Le BST se dit encouragé par les progrès dans la sécurité ferroviaire, mais préoccupé par le manque de progrès dans les secteurs de l’aviation et de la pêche

Gatineau (Québec), le 21 mai 2015 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui sa réévaluation annuelle des réponses à ses recommandations. Ces réévaluations dénotent les efforts positifs pour améliorer la sécurité ferroviaire, mais font ressortir la lenteur des progrès pour améliorer la sécurité dans les secteurs de l'aviation et de la pêche.

Le Bureau fait des recommandations lorsqu'il cerne des enjeux de sécurité systémiques qui présentent des risques graves pour le système de transport du Canada. Le Bureau réévalue chaque année ses recommandations actives pour déterminer si des progrès ont été réalisés et pour rappeler les recommandations en suspens aux parties responsables de la sécurité du système de transport.

« Des initiatives récentes pour améliorer la sécurité aux passages à niveau ferroviaires et dans le transport de liquides inflammables par rail sont encourageantes. Toutefois, nous estimons que des mesures additionnelles s'imposent pour prévenir les accidents à l'approche et à l'atterrissage, et nous sommes préoccupés par les retards dans la mise en œuvre de règlements de sécurité visant les bateaux de pêche », a dit Kathy Fox, présidente du BST.

Le Bureau se dit encouragé par les mesures prises pour améliorer la sécurité dans le secteur du rail – sept autres recommandations ont reçu la cote « attention entièrement satisfaisante », la plus élevée du Bureau. Le nouveau Règlement sur les passages à niveau donnera suite à plusieurs recommandations en suspens concernant la sécurité aux passages à niveau ferroviaires. Le Bureau se réjouit en outre de l'annonce de Transports Canada concernant des normes plus strictes pour les wagons-citernes, et estime que celles-ci contribueront à rendre plus sécuritaire le transport de pétrole brut par rail une fois qu'elles seront adoptées. Entre-temps, le Bureau demande à Transports Canada de voir à gérer efficacement les mesures de contrôle des risques durant la transition. Par ailleurs, il y a encore des progrès à réaliser par rapport aux moyens de défense physiques pour prévenir la mauvaise interprétation ou le manque de suivi des signaux ferroviaires.

Dans le secteur aérien, Transports Canada met du temps à réagir à certaines recommandations concernant les exigences de certification d'aéronefs, notamment en ce qui a trait aux incendies après impact. Le Ministère met du temps également à aborder deux recommandations qui élimineraient ou réduiraient les conséquences d'accidents à l'approche et à l'atterrissage, comme le décrit la Liste de surveillance du BST. Par contre, le transport par hélicoptère au large des côtes sera plus sûr, car les passagers à bord de ces vols devront être munis de dispositifs respiratoires submersibles de secours, et les vols n'auront lieu que si l'état de la mer permet un amerrissage forcé sécuritaire.

Dans le secteur maritime, les progrès visant à promouvoir la sécurité des bateaux de pêche sont bloqués par des retards dans la promulgation du nouveau Règlement sur la sécurité des bateaux de pêche. Ce nouveau règlement exigera plus d'équipement de sécurité, d'éducation et d'information sur la stabilité des bateaux. Tant que ce règlement n'entrera pas en vigueur, des pêcheurs vont continuer de perdre leur vie. À cause de ces retards, le Bureau a réévalué cinq recommandations en matière de sécurité des bateaux de pêche qui ont reçu la cote « attention non satisfaisante », soit la cote la plus faible. Cela dit, le Bureau est néanmoins satisfait que Transports Canada et d'autres intervenants aient élaboré le Plan d'urgence national sur les lieux de refuge et que des plans régionaux aient été achevés, affichés et mis en œuvre dans toutes les régions. Ces mesures vont atténuer les risques liés aux urgences de navigation.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca