Enquête de sécurité du transport ferroviaire R19W0050

Mise à jour en mars 2019 : Cette enquête est à l’étape d’examen et d’analyse.

Table des matières

Déraillement en voie principale

L'événement

Le , à 2 h 17 (heure normale du Centre), un train-bloc de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN), composé de 108 wagons-citernes de pétrole brut (UN 1267, classe 3, GE I) et 2 wagons-trémies couverts chargés de sable, circulait vers l’est à environ 46 mi/h dans la subdivision de Rivers du CN lorsqu’un freinage d’urgence provenant de la conduite générale s’est produit près de St-Lazare, au Manitoba. La température était alors d’environ −27 °C. Pendant l’examen du site, on a constaté que 37 wagons-citernes de catégorie 117R avaient déraillé près du point milliaire 197,45.

Les 2 premiers wagons déraillés (les 5 et 6 wagons) sont demeurés à la verticale et ne présentaient pas de dommages ou de fuites visibles. Les 35 autres wagons déraillés étaient empilés dans diverses positions sur une distance de 300 à 400 pieds. Au moins 14 wagons-citernes déraillés ont déversé un total d’environ 820 000 litres de produit, qui s’est retrouvé en contre-bas le long de la voie ferrée. Certains wagons-citernes présentaient des fuites mineures alors que d’autres avaient perdu leur chargement complet. Il n’y a pas eu d’incendie ou de blessés, et aucune évacuation n’a été nécessaire.

Prochaines étapes

Le travail du BST sur le terrain est terminé. Les 35 wagons-citernes endommagés ont été examinés et 7 d’entre eux ont été sélectionnés pour un examen plus approfondi visant à en évaluer la performance.

Pendant l’examen détaillé de ces 7 wagons-citernes, certains éléments sur chacun d’eux ont soulevé un intérêt particulier. Des échantillons seront prélevés et envoyés au laboratoire d’ingénierie du BST à Ottawa aux fins d’une analyse plus poussée.

Un certain nombre d’essieux montés appartenant aux wagons déraillés ont fait l’objet d’une inspection visuelle, qui a été consignée, puis ont été rendus à la compagnie ferroviaire. Divers composants de la voie ferrée récupérés sur le site ont été transférés au laboratoire d’ingénierie du BST pour une analyse de défaillance.


Ressources pour les médias

Avis de déploiement

2019-02-16

Le BST envoie une équipe d’enquêteurs sur les lieux d’un déraillement de train près de St-Lazare (Manitoba)

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie une équipe d’enquêteurs sur les lieux d’un déraillement impliquant un train du Canadien National près de St-Lazare au Manitoba. Le BST ira recueillir des informations et évaluer l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Rob Johnston

Rob Johnston travaille au Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) depuis 2001. Il a occupé le poste d’enquêteur principal régional (Rail/Pipeline) à Winnipeg jusqu’en 2004, année où il est devenu enquêteur principal, agent des normes et de la formation à l’Administration centrale du BST à Gatineau (Québec). Il est devenu le gestionnaire des Opérations de la région du Centre en novembre 2009, et il a occupé le poste de directeur par intérim de la Direction des enquêtes (Rail/Pipeline) au cours de plusieurs périodes depuis 2010. Il gère actuellement six membres du personnel, soit des enquêteurs des secteurs ferroviaire et pipelinier à Winnipeg, Toronto et Ottawa, et il est responsable de toutes les activités des enquêtes ferroviaires de la région du Centre, laquelle s’étend de Cornwall (Ontario) à tout près de la frontière entre l’Alberta et la Saskatchewan.

Au cours de sa carrière au BST, M. Johnston a pris part à plus de 70 enquêtes du BST sur des accidents, à titre d’enquêteur désigné ou de membre de l’équipe d’enquête fournissant une expertise technique.

Avant de se joindre au BST, M. Johnston a travaillé au sein du groupe Prévention des accidents ferroviaires du Chemin de fer Canadien Pacifique, de 1984 à 2001, où il a travaillé dans un laboratoire d’analyse des défaillances. Il a été membre de l’équipe d’intervention d’urgence liée aux matières dangereuses pendant 14 ans, et a acquis une expérience considérable en ce qui a trait à l’exploitation mécanique, à l’analyse des défaillances et aux marchandises dangereuses.


Photos


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Ceci est une enquête de catégorie 3. Ces enquêtes sont des études d’un petit nombre de problèmes de sécurité et sont parfois accompagnées de recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: