Rapport d’enquête sur la sécurité du transport ferroviaire R16T0162

Mise à jour : Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 1er août 2017.

Table des matières

Collision et déraillement en voie principale

Chemin de fer Canadien Pacifique
Trains de marchandises 235-21 et 118-18
Point milliaire 3,3, subdivision de North Toronto
Toronto (Ontario)

Voir le rapport final

L'événement

Le , vers 5 h 17, heure avancée de l'Est, le train de marchandises 118-18 du Chemin de fer Canadien Pacifique passait de la voie nord à la voie sud environ au point milliaire 3,3 de la subdivision de North Toronto à Toronto (Ontario). Le train de marchandises 235-21, qui avançait vers l'ouest avec 2 locomotives seulement, a percuté la queue du train 118-18. Quatre des wagons intermodaux (10 plateformes) du train 118-18 ont été heurtés et endommagés. Quatre des plateformes ont déraillé sans se renverser. Deux locomotives du train 235-21 ont déraillé sans se renverser. Le réservoir de carburant de la locomotive de tête du train 235-21 a été perforé, ce qui a entraîné le déversement de quelque 2500 litres de carburant diesel. Un certain nombre de petits feux ont été éteints. Le chef de train du 235-21 a subi des blessures.


Ressources pour les médias

Avis de déploiement

2016-08-21

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada envoie un enquêteur suite à la collision entre 2 trains à Toronto (Ontario)

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie un enquêteur suite à la collision entre un groupe de locomotives du Chemin de fer Canadien Pacifique et un train intermodal à Toronto (Ontario). Le BST recueillera des informations et évaluera l’événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Don Mustard

M. Don Mustard est enquêteur principal, Rail et pipeline, au Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST). Au cours des 13 dernières années, il a participé à titre d’enquêteur désigné, de spécialiste, Normes et rendement, et de membre d’équipe d’enquête à de nombreuses enquêtes sur des accidents ferroviaires et de pipeline, dont celui de Lac-Mégantic. Auparavant, il a œuvré pendant 13 ans comme prestataire de services géologiques et de communications pour des entreprises du secteur des ressources et pour l’organisme de réglementation nucléaire canadien.

M. Mustard est titulaire d’un baccalauréat ès sciences avec spécialisation en géologie de l’Université de la Colombie-Britannique et d’un baccalauréat ès arts avec spécialisation en arts de la radio et de la télévision de l’école polytechnique de l’Université Ryerson. En 2014, il a reçu un prix d’excellence en matière d’enquête pour son apport à l’enquête sur le déraillement du train de VIA Rail à Burlington et un prix d’excellence de la fonction publique pour sa contribution à l’enquête sur l’accident de Lac-Mégantic. Ses travaux de recherche ont été publiés et présentés lors d’événements internationaux de l’industrie comme ceux de l’International Heavy Haul Association et le Symposium international sur la sécurité aux passages à niveau et sur la prévention des intrusions.


Photos


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Ceci est une enquête de catégorie 3. Ces enquêtes sont des études d’un petit nombre de problèmes de sécurité et sont parfois accompagnées de recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: