Rapport d’enquête sur la sécurité du transport ferroviaire R14T0180

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 11 février 2016.

Table des matières

Déraillement en voie principale et collision entre un train de passagers et un train de marchandises


Canadien National
train de marchandises M36831-01 et
VIA Rail Canada Inc.
train de voyageurs no 47
point milliaire 153,92, subdivision de Kingston
Gananoque (Ontario)

Voir le rapport final

L'événement

Le 1er août 2014, à environ 14 h 15 HAE, un train de marchandises CN roulait en direction est à 52 mi/h sur la voie principale nord de la subdivision Kingston lorsque 6 wagons ont déraillé (5 vides et 1 wagon-citerne rempli d’huile de lubrification) près de Gananoque (Ontario). Les wagons déraillés bloquaient les deux voies principales, qui sont parallèles. Un des wagons déraillés a heurté un train de VIA Rail qui se dirigeait vers l’ouest et venait d’arrêter sur la voie principale sud. On a par la suite établi que le réservoir de carburant de la locomotive de VIA Rail avait été perforé. Les 239 passagers de VIA Rail ont été évacués. Une équipe d’enquêteurs a été déployée sur les lieux du déraillement et une enquête a été ouverte.


Ressources pour les médias

Avis de déploiement

2014-08-01

Le BST dépêche une équipe d'enquêteurs sur les lieux d'une collision impliquant un train de passagers de VIA Rail et des wagons déraillés d'un train de marchandises du CN près de Gananoque (Ontario)
Gatineau (Québec), le 1er août 2014 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) dépêche une équipe d'enquêteurs sur les lieux d'une collision impliquant un train de passagers de VIA Rail et des wagons déraillés d'un train de marchandises du CN près de Gananoque (Ontario). Le BST va recueillir des informations et évaluer l'évènement./p>


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Robert Johnston

Depuis 2001, M. Johnston travaille au Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST). Il a occupé le poste d’enquêteur principal régional à Winnipeg jusqu’en 2004, année où il est devenu enquêteur principal, agent des normes et de la formation à l’Administration centrale du BST à Gatineau (Québec). Il est devenu le gestionnaire des Opérations de la région du Centre en novembre 2009 et il a agi en tant que directeur intérimaire de la Direction des enquêtes (Rail/Pipeline) pendant 9 mois en 2010-2011. Il gère actuellement six membres du personnel, soit des enquêteurs des secteurs ferroviaire et des pipelines à Winnipeg, Toronto et Ottawa et il est responsable de toutes les activités des enquêtes ferroviaires de la région du Centre qui s’étend de Cornwall, en Ontario à tout près de la frontière entre l’Alberta et le Saskatchewan. Au cours de sa carrière au BST, il a agi à titre d’enquêteur désigné de 20 enquêtes sur des accidents ferroviaires et en tant que membre d’une équipe fournissant des conseils techniques sur de nombreuses autres enquêtes. Avant de se joindre au BST, M. Johnston a travaillé au sein du groupe Prévention des accidents ferroviaires du Chemin de fer Canadien Pacifique de 1984 à 2001. Durant ces années, il a acquis une expérience considérable en ce qui a trait à l’exploitation mécanique, à l’analyse des défaillances et aux marchandises dangereuses.


Photos


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Ceci est une enquête de catégorie 3. Ces enquêtes sont des études d’un petit nombre de problèmes de sécurité et sont parfois accompagnées de recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: