Enquêtes et rapports d’enquête sur la sécurité du transport maritime M16C0014

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le juin 2017.

Table des matières

Chavirement

Bateau de pêche Bessie E.
Port de Mamainse (Ontario)

Voir le rapport final

L'événement

Le 17 février 2016, le bateau de pêche Bessie E, avec 5 personnes à bord, a subi une panne de propulsion à son retour au port de Mamainse, lac Supérieur (Ontario). Les 5 membres de l’équipage ont pu sauter à terre avant que le bateau chavire. Personne n’a été blessé. Le navire est une perte réputée totale.

Ressources pour les médias

Avis de déploiement

2016-02-17

Le BST envoie une équipe à Sault-Ste-Marie (Ontario) pour évaluer un incident impliquant le bateau de pêche Bessie E
Québec (Québec) le 17 février 2016 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie une équipe d'enquêteurs à Sault-Ste-Marie (Ontario) suite au chavirement et naufrage du bateau de pêche Bessie. Le BST recueillera des informations et évaluera l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Luc Charbonneau

Luc Charbonneau est enquêteur principal dans le domaine maritime au Bureau de la sécurité transports du Canada (BST) depuis le début de 2010.

Avant de se joindre au BST, M. Charbonneau a travaillé à Transports Canada, Sécurité maritime, à titre d’inspecteur de navires canadiens, d’inspecteur du contrôle par l’état du port, d’officier de prévention de pollution et d’examinateur dans la région de Québec.

Il compte 20 ans d’expérience de navigation avec divers types de navires au long cours et côtiers. Il est titulaire d’un brevet de première classe en mécanique marine.

Photos


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Ceci est une enquête de catégorie 3. Ces enquêtes sont des études d’un petit nombre de problèmes de sécurité et sont parfois accompagnées de recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification :