Enquête sur la sécurité du transport aérien A19O0028

Voici un résumé d’un événement de catégorie 5 pour lequel le BST a envoyé une équipe d’enquêteurs. L’enquête est maintenant terminée.

Table des matières

Collision avec le relief

Cirrus SR20
Aéroport municipal de Toronto/Buttonville (CYKZ) (Ontario)

L'événement

Un avion Cirrus SR20 sous immatriculation privée (C-FACJ), avait été loué par une personne détenant une licence de pilote professionnel qui souhait accumuler davantage d'heures de vol. Le pilote, qui avait peu d'expérience sur ce type d'avion en plus de ne pas avoir volé récemment, a retenu les services d'un instructeur pour qu'il lui donne de la formation. Celui-ci était un instructeur de vol de classe 1 et un pilote-examinateur agréé par Transports Canada.

Le 12 mars 2019 à 13 h 42, heure avancée de l'Est (HAE), l'avion est parti de la piste 33 de l'aéroport municipal de Toronto/Buttonville (CYKZ) (Ontario) avec le pilote professionnel et l'instructeur à bord, dans le but d'effectuer quelques circuits à CYKZ. Le vent étant léger et variable, l'avion est entré à l'étape vent arrière gauche du circuit pour la piste 33 dans le but de faire un posé-décollé.

À 13 h 48 HAE, lors du poser initial, l'avion a rebondi, et le pilote a commandé la puissance maximale pour commencer la portion décollage du posé-décollé. L'avion a été mis en cabré et a brièvement décollé avant de revenir au sol abruptement. Après un nouveau cabré, la queue a percuté la piste lorsque l'avion a brièvement pris les airs à nouveau. La troisième fois que l'avion a touché le sol, l'articulation de volet extérieur droit et la roue droite ont percuté le sol à côté de la piste à environ 1000 pieds de l'extrémité de la piste. L'avion a été remis en cabré et a poursuivi son roulement au décollage sur le sol, au-delà de l'extrémité de la piste, puis a heurté une clôture de 4 pieds de hauteur se trouvant à 60 pieds de l'extrémité de la piste. Après cette clôture, le terrain descend vers la 16e avenue, qui est perpendiculaire à la trajectoire de départ. L'avion a survolé la 16e avenue, qu'il a traversée incliné à droite, le bout de l'aile droite touchant le sol. L'avion est passé juste devant une dépanneuse dans la voie en direction ouest, et le conducteur a capté l'incident avec la caméra de tableau de bord. Au nord de la 16e avenue, le terrain monte abruptement. L'avion a percuté le relief et s'est immobilisé à environ 250 pieds de l'extrémité de la piste 33. Les 2 occupants portaient des harnais de sécurité à 4 points; ils n'ont pas subi de blessures importantes. Les ailes, le nez, la queue, le train d'atterrissage et l'hélice de l'avion ont subi d'importants dommages.

L'avion était équipé d'un écran de vol FlightMax Entegra d'Avidyne qui enregistrait les données du moteur et de GPS. La fréquence d’enregistrement des données était d’un point de données toutes les 6 secondes. Ces données ont été récupérées et analysées par le BST après l'accident. On a noté qu'après le poser initial des roues sur la piste 33, le régime du moteur et la pression d'admission ont augmenté au maximum, puis ont nettement baissé avant de revenir au maximum. Pendant la tentative de posé-décollé, la vitesse sol enregistrée a décru régulièrement, de 61 nœuds au moment du poser initial à 52 nœuds peu avant l'impact.

Ressources pour les médias

Avis de déploiement

2019-03-12

Le BST envoie un enquêteur sur les lieux d’une sortie de piste à l’aéroport municipal de Toronto/Buttonville, en Ontario

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie un enquêteur sur les lieux d’une sortie de piste d'un petit aéronef à l’aéroport municipal de Toronto/Buttonville, en Ontario. Le BST recueillera des informations et évaluera l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Ewan Tasker

Ewan Tasker possède plus de 25 ans d’expérience en aviation civile. Il s’est joint au BST en 2008, et occupe maintenant le poste de gestionnaire, Opérations internationales et enquêtes majeures, à Richmond Hill (Ontario). Depuis qu’il s’est joint au BST, il a participé à de nombreuses enquêtes, à titre d’enquêteur désigné ou de membre de l’équipe opérationnelle.

Avant de de se joindre au BST, M. Tasker a fait du pilotage commercial en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, a accumulé plus de 7000 heures de vol, et a obtenu des licences de pilote de ligne de trois différents organismes de réglementation. Au cours de sa carrière, M. Tasker a grimpé les échelons en occupant des postes à tous les niveaux, de bagagiste à chef pilote. M. Tasker est également titulaire d’un permis de contrôleur de la circulation aérienne de Transports Canada.


Photos


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Ceci est une enquête de catégorie 5. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: