Enquête sur la sécurité du transport aérien A18A0018

Mise à jour : Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 19 octobre 2018.

Table des matières

Production d’arc électrique en vol

Porter Airlines Inc.
Bombardier DHC-8-402 (C-GLQG)
Fredericton (Nouveau-Brunswick), 45 nm SW

Voir le rapport final

L'événement

Le , un avion Bombardier DHC-8-400 exploité par Porter Airlines effectuait un vol entre Halifax (Nouvelle-Écosse) et Montréal (Québec) avec à son bord 72 passagers et 4 membres d'équipage. À environ 45 milles marins au sud-ouest de l'aéroport international de Fredericton (Nouveau-Brunswick), les passagers ont avisé l'équipage de cabine d'une odeur de brûlé et des étincelles qui émanaient de l'arrière d'un compartiment de rangement supérieur. L'équipage a informé les pilotes et a inspecté la zone autour du compartiment de rangement. L'odeur a commencé à se dissiper, et aucun autre signe d'incendie n'était présent. Malgré tout, les pilotes ont lancé un appel MAYDAY et amorcé un déroutement vers l'aéroport de Fredericton. L'équipage a effectué un débarquement rapide immédiatement après l'atterrissage. Aucune blessure n'a été signalée et les passagers ont été transportés au terminal.


Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2018-10-19

Rapport d’enquête : arc électrique en vol près de l’aéroport de Fredericton (Nouveau-Brunswick) en mars 2018
Lire le communiqué de presse

Avis de déploiement

2018-03-10

Le BST envoie une équipe d’enquêteurs à l’aéroport de Fredericton (Nouveau-Brunswick), suite à un incident d’aéronef

Dartmouth (Nouvelle-Écosse), le 10 mars 2018 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie une équipe d'enquêteurs à l'aéroport de Fredericton (Nouveau-Brunswick) suite au déroutement d'un aéronef exploité par Porter Airlines à cause d'un incendie électrique. Le BST ira recueillir des informations et évaluer l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Murray Hamm

Murray Hamm s’est joint à la Direction des enquêtes aéronautiques du BST en 2010 à titre d’enquêteur technique principal régional au bureau de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse. Auparavant, il travaillait comme employé contracuel à la 3e École de pilotage des Forces canadiennes (3 EPFC) au Southport Aerospace Centre, situé près de Portage La Prairie, au Manitoba, où il occupait le poste de chef mécanicien des aéronefs à voilure fixe.

M. Hamm a plus de 25 ans d’expérience en aviation comme technicien breveté d’entretien d’aéronefs à voilure fixe et à voilure tournante. Il s’est également adonné aux vols récréatifs comme pilote privé et comme élève-pilote de planeur.


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Ceci est une enquête de catégorie 4. Ces enquêtes d’une portée limitée peuvent contenir une courte analyse, mais ne contiennent pas de faits établis ni de recommandations. Les enquêtes de catégorie 4 se concluent généralement en 200 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: