Enquête de sécurité du transport aérien A17Q0050

Mise à jour : Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 5 juillet 2018.

Table des matiéres

Collision avec des câbles

Exact Air Inc.
Piper PA-31 (C-FQQB)
Aéroport de Schefferville (Québec), 3,5 nm NW

Voir le rapport final

L'événement

Le Piper PA-31 (immatriculé C-FQQB, numéro de série 31-310) exploité par Exact Air Inc., avec 2 pilotes à son bord, effectuait son 2e vol de relevés magnétométriques de la journée à partir de l'aéroport de Schefferville (Québec), selon les règles de vol à vue. À 13 h 36, heure avancée de l'Est, l'aéronef a décollé et s'est dirigé vers la zone de travail située à environ 90 milles marins au nord-ouest de l'aéroport. Après avoir effectué le travail de relevés magnétométriques à 300 pieds au-dessus du sol, l'aéronef a entrepris son segment de vol de retour vers l'aéroport de Schefferville. À ce moment, l'aéronef est descendu et a survolé le relief à une altitude variant entre 100 et 40 pieds au-dessus du sol. À 17 h 56, alors que l'aéronef survolait une voie ferrée, il a percuté les câbles conducteurs d'une ligne de transport d'électricité et s'est écrasé au sommet d'un dépôt de résidus miniers à environ 3,5 milles marins au nord-ouest de l'aéroport de Schefferville. Les 2 occupants ont subi des blessures mortelles. L'accident s'est produit durant les heures de clarté. À la suite de l'impact, il n'y a pas eu d'incendie et aucun signal de radiobalise de repérage d'urgence n'a été capté.


Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2018-07-05

Un accident aérien fatal survenu en 2017 près de l’aéroport de Schefferville (Québec) fait ressortir les risques associés aux vols à basse altitude
Lire le communiqué de presse

Avis de déploiement

2017-05-01

Le BST envoie une équipe d’enquêteurs sur le site d'un accident d'avion au nord de Schefferville (Québec)

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie une équipe sur le site d'un accident d'avion au nord de Schefferville (Québec). Le BST recueillera des informations et évaluera l’événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Mario Boulet

Mario Boulet cumule plus de 30 années d'expérience en aviation civile. Il s'est joint au BST en 2015 et occupe maintenant le poste d'enquêteur principal régional à Dorval (Québec).

Avant de se joindre au BST, M. Boulet a travaillé pendant 8 ans pour Transports Canada à titre d'inspecteur de la sécurité de l'aviation civile, après avoir fait carrière au sein de différents organismes de maintenance agréés, de constructeurs aéronautiques et de lignes aériennes, où il a occupé divers postes, tels que ceux de technicien en entretien d'aéronefs, de personne responsable de la maintenance (PRM) et de représentant du Ministre pour un grand manufacturier aéronautique.

Depuis 2006, M. Boulet a également acquis une expertise dans la fabrication et l'exploitation de systèmes aériens sans pilotes (UAS).

M. Boulet est titulaire d'une licence de technicien d'entretien aéronautique de Transports Canada, ainsi que d'une licence de pilote privé.


Photos


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Ceci est une enquête de catégorie 3. Ces enquêtes sont des études d’un petit nombre de problèmes de sécurité et sont parfois accompagnées de recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: