Sélection de la langue

Enquête sur la sécurité du transport aérien A16A0032

Mise à jour : Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 10 janvier 2018.

Table des matiéres

Collision avec le relief

Mitsubishi MU-2B-60 (N246W)
1,4 nm WSW de l'aéroport des Îles-de-la-Madeleine (Québec)

Voir le rapport final

L'événement

Le , un aéronef Mitsubishi MU-2B-60 privé (immatriculé N246W, numéro de série 1552S.A.) a quitté l'aéroport de Montréal/Saint-Hubert (Québec), suivant un plan de vol selon les règles de vol aux instruments à destination de l'aéroport des Îles-de-la-Madeleine (Québec). Le pilote, un passager-pilote et 5 passagers se trouvaient à bord. Durant l'approche finale de la piste 07, alors que l'aéronef était à 1,4 mille marin à l'ouest-sud-ouest de l'aéroport, il a dévié au sud de la trajectoire d'approche. Vers 12 h 30, heure avancée de l'Atlantique, il y a eu perte de maîtrise de l'aéronef, qui a percuté le relief dans une assiette presque à l'horizontale. L'aéronef a été détruit, et tous les occupants ont été mortellement blessés. Aucun incendie ne s'est déclaré après l'impact. La radiobalise de repérage d'urgence de 406 mégahertz s'est déclenchée. L'accident est survenu dans les heures de clarté.

Ressources pour les médias

Communiqués

2018-01-10

Approche non stabilisée : facteur clé de l'accident mortel d'un avion Mitsubishi MU-2 aux Îles-de-la-Madeleine (Québec) en 2016, conclut le BST
Lire le communiqué

2016-07-13

Mise à jour sur l'enquête : Collision avec le relief d'un Mitsubishi MU-2B-60 aux Îles-de-la-Madeleine (Québec) (A16A0032)
Lire le communiqué

2016-04-01

Le point sur l'enquête du BST sur l'accident mettant en cause un Mitsubishi MU-2B survenu aux Îles-de-la-Madeleine (Québec)
Lire le communiqué

2016-03-30

Le BST ouvre une enquête sur l'accident mettant en cause un Mitsubishi MU-2B survenu aux Îles-de-la-Madeleine (Québec)
Lire le communiqué

Document d'information

Discours

2018-01-10

Conférence de presse sur le rapport d'enquête aéronautique A16A0032 : Mot d'ouverture
Kathy Fox, Présidente du BST
et
Natacha Van Themsche, directrice des enquêtes aéronautiques, BST

Avis de déploiement

2016-03-29

Le BST envoie une équipe d’enquêteurs sur le site d'un accident d'avion survenu près de l’aéroport des Îles-de-la-Madeleine (Québec)

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) une équipe d’enquêteurs sur le site d'un écrasement d'avion survenu au nord de l’aéroport des Îles-de-la-Madeleine (Québec). Le BST fera une collecte d’informations et évaluera l’événement.

Vidéos

2018-01-10

Webdiffusion de la conférence de presse

Animation

Animation de l'accident du Mitsubishi MU-2B-60 aux Îles-de-la-Madeleine (Québec) le 29 mars 2016


Informations d'enquête

Carte de la région




Enquêteur désigné

Photo de Bruce Mullen

Bruce Mullen s'est joint au BST en mai 2010, avec à son actif plus de 27 ans et 8000 heures d'expérience de vol dans divers types d'aéronefs. Avant de se joindre au BST, il a été membre de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pendant près de 25 ans, dont 9 ans en Alberta en tant qu'enquêteur et agent de la paix.

M. Mullen a également travaillé pendant plusieurs années au sein du ministère des Pêches et des Océans en tant que chercheur scientifique et a participé à la rédaction de plusieurs publications de recherche sur les pêches.


Photos


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 3. Dans le cadre de ces enquêtes, on analyse un petit nombre de problèmes de sécurité. Parfois, ces enquêtes donnent lieu à des recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.