Sélection de la langue

Enquête sur la sécurité du transport aérien A14A0067

Mise à jour : Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 12 février 2016.

Table des matières

Collision avec le relief

Manan Air Services (sous le nom Atlantic Charters)
Piper PA-31 Navajo, C-GKWE
Grand Manan (Nouveau-Brunswick)

Voir le rapport final

L'événement

L'aéronef Piper PA-31 (immatriculé C-GKWE, numéro de série 31-7812037) d'Atlantic Charters avait effectué un vol aéromédical entre Grand Manan (Nouveau-Brunswick) et Saint John (Nouveau-Brunswick). À 4 h 36, heure avancée de l'Atlantique, l'aéronef a quitté Saint John pour le vol de retour vers Grand Manan, avec 2 pilotes et 2 passagers à bord. Après une tentative d'atterrissage sur la piste 24 de l'aéroport de Grand Manan, le commandant de bord a effectué une remise des gaz. Pendant la deuxième approche, l'aéronef a heurté une route perpendiculaire à la piste, à environ 1500 pieds du seuil de celle-ci, avec son train d'atterrissage sorti. L'aéronef a poursuivi sa course en ligne droite sur 100 pieds à travers des broussailles, puis a quitté le sol brièvement. Vers 5 h 12, l'aéronef a heurté le sol à la gauche de l'axe de la piste, à environ 1000 pieds du seuil de la piste. Le commandant de bord et 1 passager ont subi des blessures mortelles. L'autre pilote et le deuxième passager ont été grièvement blessés. L'aéronef a été détruit et la radiobalise de repérage d'urgence s'est activée. L'accident est survenu pendant les heures d'obscurité.

Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2016-02-12

L’absence de repères visuels a contribué à la collision fatale d’un aéronef avec le relief, à Grand Manan, au Nouveau-Brunswick, en août 2014
Lire le communiqué de presse

Avis de déploiement

2014-08-16

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada dépêche une équipe à un accident aéronautique mortel survenu sur l’île Grand Manan (Nouveau-Brunswick)

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) dépêche une équipe à lîle Grand Manan (Nouveau-Brunswick) ou un avion Piper PA31 a été impliqué dans un accident mortel. Le BST recueillera des informations et évaluera l'évènement.


Informations d'enquête

Carte de la région




Enquêteur désigné

Photo de Doug McEwen

Doug McEwen s'est joint au Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) en avril 1998 à titre d'enquêteur régional - Techniques au bureau régional du Pacifique du BST de Richmond, en Colombie-Britannique.

Avant d'intégrer le BST, il a travaillé comme technicien d'entretien d'aéronef. Durant cette période, il a participé au processus de maintenance et de modification de divers aéronefs, principalement dans le domaine des applications aériennes.

Depuis son arrivée au BST, M. McEwen a pris part à plusieurs enquêtes de grande envergure, notamment celles concernant Swissair 111, MK Airlines, Air France et Cougar 491.

En 2001, il a été transféré à Ottawa au sein du Laboratoire technique, où il a participé à diverses enquêtes régionales aériennes, maritimes, ferroviaires et dans le secteur des pipelines.

Depuis 2008, M. McEwen est enquêteur principal régional - Techniques au bureau régional de l'Atlantique de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.


Photos


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 3. Dans le cadre de ces enquêtes, on analyse un petit nombre de problèmes de sécurité. Parfois, ces enquêtes donnent lieu à des recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.